J'ai interpellé le Gouvernement sur l'accès des TPE-PME aux marchés publics

Nos artisans, nos TPE-PME qui représentent 99% des entrepreneurs français sont terriblement déçus.

Malgré le CICE, les charges restent trop élevées. Leur taux d’imposition est l’un des plus hauts d’Europe. A cause des seuils et des normes trop rigides, ces entreprises n’osent pas créer de nouveaux emplois.  Pourquoi, n’avez-vous pas cessé durant ce quinquennat d’alourdir l’addition ?

Les chiffres sont têtus ! mais ils sont là

La France tourne au ralenti

Sa croissance vivote bien en dessous de celle de nos voisins.

Notre Nation paie très cher, trop cher votre politique économique trop timide.

 

Le groupe Les Républicains se réjouit que la loi égalité réelle permette de réserver une part des marchés publics d’outre-mer à leurs PME mais pourquoi ne pas élargir son application à l’ensemble du territoire national ?

 

Depuis 2012, votre majorité en parle, le souhaite mais n’ose pas. Dommage, pour nos TPE-PME qui ont du mal à accéder à la commande publique malgré une réforme visant à simplifier, à réorganiser et à donner plus de transparence…

 

En fait, elle alourdit le travail des communes qui doivent se justifier, sans pour autant privilégier les entrepreneurs locaux. Pire encore, il est demandé aux volontaires plus de paperasse, plus d’expertise, en un mot plus d’argent dépensé…

Quel prix à payer pour participer à la loterie des marchés publics !

 

Non, monsieur le ministre, il n’y a pas de honte à mettre en avant la préférence territoriale ! Au contraire ! A la clé, ce sont des emplois locaux, de la croissance locale, un moteur économique essentiel pour les territoires et leurs aménagements.

 

Nos artisans-entrepreneurs exigent des mesures réalistes, pragmatiques, de bon sens et de saine gestion que votre logiciel n’a pas su proposer, ni défendre. Alors Monsieur le ministre, allez-vous réagir et si oui, comment ?

Petit-déjeuner GEEA autour d'Eric Grosman, co-fondateur de Celio

En présence d'Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Valérie Boyer, Bernard Brochand, Guillaume Chevrollier, Marianne Dubois, Annie Genevard, Gilles Lurton, Alain Moyne-Bressand, Bernard Perrut, François Rochebloine, Fernand Siré, Claude Sturni, Pascal Thevenot, Arnaud Viala, Philippe Vitel

En présence d'Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Valérie Boyer, Bernard Brochand, Guillaume Chevrollier, Marianne Dubois, Annie Genevard, Gilles Lurton, Alain Moyne-Bressand, Bernard Perrut, François Rochebloine, Fernand Siré, Claude Sturni, Pascal Thevenot, Arnaud Viala, Philippe Vitel

autour de Marc Grosman

co-fondateur de Celio

sur le thème :

"De fil en aiguille : les étapes de la création de la saga Celio"

Visite Accenture, un voyage au cœur de l'innovation et des enjeux numériques

En présence d'Olivier Dassault, de Jean-Michel Fourgous et de Vincent Ledoux

En présence d'Olivier Dassault, de Jean-Michel Fourgous et de Vincent Ledoux

A proximité de la Bibliothèque de France, Accenture a reçu les membres de GEEA. Cette entreprise est considérée comme la plus grande entreprise internationale de conseil en management, en technologies et externalisation.

En explorant aujourd'hui son Centre d’Innovation et sa Connectedclassroom, on comprend que l’innovation est au cœur de son offre de services. Son credo investir massivement dans la R&D, créer des partenariats avec son écosystème et placer l'individu au coeur de l'innovation.

Une vision à long terme pour cette société qui a de belles perspectives dans le monde de demain! Comme disait Abraham Lincoln " La meilleure façon de prédire l'avenir est de l'inventer"

Petit-déjeuner autour de Pierre-Emmanuel Taittinger

En présence d'Olivier Dassault, Guillaume Chevrollier, Yves Censi,  Jean-Michel Fourgous, Jean-François Mancel, Jean-Claude Mathis, Gérard Menuel, Bernard Perrut, Arnaud Robinet, François Rochebloine, Claudine Schmid, Eric Straumann, Catherine Vautrin, Arnaud Viala, Philippe Vitel

En présence d'Olivier Dassault, Guillaume Chevrollier, Yves Censi,  Jean-Michel Fourgous, Jean-François Mancel, Jean-Claude Mathis, Gérard Menuel, Bernard Perrut, Arnaud Robinet, François Rochebloine, Claudine Schmid, Eric Straumann, Catherine Vautrin, Arnaud Viala, Philippe Vitel

autour de Pierre-Emmanuel Taittinger

 

Président de la maison de champagne Taittinger

sur le thème :

" Comment faire pétiller notre savoir-faire français à l'international? "

 

Petit déjeuner autour de Martin Bouygues

En présence d'Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Jacques-Alain Bénisti, Philippe Briand, Bernard Brochand, Guillaume Chevrollier, Edouard Courtial, Virginie Duby-Muller, Claude de Ganay, Annie Genevard, Claude Greff, Valérie Lacroute, Charles de la Verpillère, Isabelle Le Callennec, Marc Le Fur, Véronique Louwagie, Gilles Lurton, Patrice Martin-Lalande, Yannick Moreau, Pierre Morel A l'Huissier, Yves Nicolin, Patrick Ollier, Bernard Perrut, Frédéric Reiss, Arnaud Robinet, François Scellier, 

En présence d'Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Jacques-Alain Bénisti, Philippe Briand, Bernard Brochand, Guillaume Chevrollier, Edouard Courtial, Virginie Duby-Muller, Claude de Ganay, Annie Genevard, Claude Greff, Valérie Lacroute, Charles de la Verpillère, Isabelle Le Callennec, Marc Le Fur, Véronique Louwagie, Gilles Lurton, Patrice Martin-Lalande, Yannick Moreau, Pierre Morel A l'Huissier, Yves Nicolin, Patrick Ollier, Bernard Perrut, Frédéric Reiss, Arnaud Robinet, François Scellier, 

autour de Martin Bouygues

Président Directeur Général du groupe Bouygues

sur le thème :

"Normes et contraintes fiscales : comment continuer à être performant ?"

 

Je soutiens François Fillon au deuxième tour de la primaire

La formidable mobilisation des Français, hier, aux bureaux de vote illustre la volonté de nos compatriotes de contribuer à une nouvelle politique pour l’avenir de la France.

J'ai été heureux du très bon déroulement des débats. Chaque candidat s’est montré digne et a su captiver l’intérêt des Français.

Dans le cadre de mon association, Génération Entreprise – Entrepreneurs Associés qui rassemble 157 parlementaires de la droite et du centre, j’avais interrogé les différents candidats sur leur programme en faveur de l’entreprise et de la croissance.

Au-delà de mes affinités personnelles, les propositions pragmatiques et responsables de François Fillon étaient les plus séduisantes.

Pour que notre candidat des Républicains et du centre soit incontesté et incontestable lors de l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017, j’encourage les Français qui partagent nos valeurs à voter massivement pour l’ancien Premier ministre François Fillon.

Souhaitons que sa victoire soit la plus belle possible dimanche prochain.

Olivier Dassault