Olivier Dassault interpelle le Gouvernement à propos des hausses d'impôts sur les classes moyennes

Visionner la vidéo :

Chiffres spectaculaires, courbes mirifiques, annonces extraordinaires et démonstrations en tout genre, le Gouvernement est devenu expert dans l’art d’annoncer les bonnes nouvelles. La dernière en date, la suppression de l’effort fiscal national pour plusieurs millions de contribuables. Mais ce trompe l’œil ne cache-t-il pas en réalité une multitude de mesures qui coûteront chers, très chers aux Français ? Nous voulons la vérité !

Pourquoi encore et toujours de nouvelles augmentations notamment des impôts locaux en raison du report sur les collectivités locales de l’effort fiscal national et des taxes foncières sur les terrains non bâtis ?

Qu’est devenue cette pause fiscale promise lorsque vous ajoutez 3,4 milliards d’euros à l’impôt sur le revenu déjà hyperconcentré d’un Français sur deux ? Comment justifiez-vous qu’un couple avec deux enfants gagnant 4000 euros par mois paie plus d’impôt qu’en 2012 ?

Pourquoi toujours et encore pénaliser les classes moyennes qui servent depuis trois ans de portefeuille à votre majorité ? Ils ont déjà payé 20 milliards d’impôts supplémentaires depuis 2012 ! 

Ce ne sont plus simplement des hauts-le-cœur que vous provoquez mais de l’allergie, oui de l’allergie fiscale ! 

Grâce à vous, docteur, nous sommes devenus champion du monde, mais en impôts de toutes natures. Savez-vous qu’à partir de 2016, il y aura autant de taxes que de jours dans l’année !

Alors, Monsieur le Premier ministre, surprenez nous ! Vous qui avez su faire preuve d’une imagination prolifique en terme d’imposition, n’hésitez pas à mettre ce talent au service de tous les Français en faisant preuve d’équité et d’efficacité pour notre économie !

Baisser les impôts sans discrimination, baisser les dépenses sans modération ! C'est possible, d'autres l'ont fait avant vous, ici en France mais aussi ailleurs chez nos voisins européens, alors pourquoi pas vous ?