Olivier Dassault interpelle le Gouvernement sur la sécurité et l'attractivité touristique

Monsieur le ministre,

En 2014, votre prédécesseur promettait d’accueillir 100 millions de touristes étrangers en France. Une façon de manier avec enthousiasme les effets d’annonces mais dans les faits, qu’en reste-t-il ? C’est la chute. Trop de touristes manquent à l’appel cette année. Bien sûr, les attentats participent au sentiment d’insécurité, mais comment expliquez-vous que le 1er pays visité au monde, soit seulement au 53ème rang des dépenses moyennes par voyageur ? Les premières victimes ce sont l’hôtellerie et la restauration qui paient l’addition !

Paris ferait recette si les agressions et les vols n’étaient pas en nette augmentation, si l’amoncellement des ordures n’égratignait pas la carte postale ! Quelle féérie !

Lundi, le premier ministre a annoncé de nouvelles propositions pour sécuriser les sites les plus visités. Comptez-vous renforcer les peines à l’égard des délinquants agissants dans ces zones ? Où allez-vous trouver les 43 millions d’euros promis ? Est-ce dans les 50 milliards supplémentaires prélevés sur les ménages et les entreprises ?

Et puis, la grande oubliée, c’est la « France, le plus beau royaume après celui du ciel » a dit Grotius. Le grand ignoré, c’est le patrimoine vivant de nos villes et villages.

Beauvais, par exemple, mérite qu’on s’y arrête pour découvrir son horloge astronomique, sa cathédrale et sa galerie de la Tapisserie… Les 10 millions supplémentaires dégagés pour la promotion de la carte de France sont loin d’être suffisants. A elle seule, la Catalogne dépense 4 fois plus pour attirer les touristes et même stimuler les baigneurs !

La France est belle lorsqu’elle déroule ses atouts, son histoire, ses talents, sa culture…. Soutenons sa destination, nous y serons tous gagnants !