Trop souvent entrepreneurs et politiques se parlent sans se comprendre. Peu représentée dans le monde politique, l’entreprise souffre de préjugés que GEEA s'est donné pour objectif de combattre par des propositions dans le dialogue et l’échange.

Notre ambition est pédagogique, nous souhaitons rappeler à l’opinion publique et aux acteurs politiques que les entreprises, par leur dynamisme et leur réussite économique participent pleinement à la solidarité nationale, créent des emplois et au final augmentent la richesse de tous les Français.

Notre vocation est d’être une force de propositions et de contribuer à créer un environnement légal et fiscal optimal pour les entrepreneurs.

Nous déposons des amendements, des propositions de lois pour améliorer la législation fiscale, le financement des PME, favoriser l’innovation, la formation professionnelle ou encore la mixité professionnelle parmi les élus.

GEEA lutte contre ces a priori et ces incompréhensions qui ont la vie dure particulièrement dans la sphère publique.


Dans le haut doubs a l'invitation d'ANNIE genevard, depute du doubs, Les parlementaires ont salué le savoir-faire français, l’esprit d’innovation et les méthodes de travail exigeantes qui font la part belle au génie des artisans ouvriers et des maîtres horlogers.

Dans le haut doubs a l'invitation d'ANNIE genevard, depute du doubs, Les parlementaires ont salué le savoir-faire français, l’esprit d’innovation et les méthodes de travail exigeantes qui font la part belle au génie des artisans ouvriers et des maîtres horlogers.

A Rungis, au coeur du « ventre de Paris », les parlementaires de GEEA sont allés à la rencontre de ceux qui se lèvent tôt.

A Rungis, au coeur du « ventre de Paris », les parlementaires de GEEA sont allés à la rencontre de ceux qui se lèvent tôt.

A titre d'exemple, l’amendement désormais appelé « Dassault-Fourgous », a permis de mieux mobiliser l’épargne des Français pour renforcer l’investissement productif dans le capital des PME qui sont le fer de lance de notre économie.

Plus d’1,1 milliard d’euros a ainsi été investi dans les fonds propres des PME depuis sa mise en place.

Ce dispositif contenu dans la « Loi Breton » de juillet 2005 permet, par un mécanisme simple, de transférer des contrats d'assurance-vie vers des contrats multi supports investis en actions, qui rapportent plus de 50 milliards d'euros pour le financement des entreprises.

Autre mesure emblématique adoptée grâce aux députés de Génération entreprise : la mesure « ISF-PME » dans le cadre du projet de loi TEPA de 2007. Le principe est simple : chaque Euro investit dans une PME donne droit à une réduction de 50% de l’Impôt sur la Fortune à payer.

A l'écoute des entrepreneurs, GEEA organise des rencontres à l'Assemblée nationale, mais aussi des visites d'entreprises partout en France. Régulièrement, des publications et des colloques permettent aux parlementaires membres de GEEA de mieux faire connaître leurs travaux ou de débattre d'idées de fonds, avec, une ambition permanente : créer une harmonie durable entre les entreprises et les politiques. Toute l'activité de notre association est transcrite au sein de la revue semestrielle.


Les revues de GEEA....