Proposition de résolution visant à proposer une homologation d'une année scolaire passée à l'étranger

La plupart de nos voisins européens ont mis en place des dispositifs visant à encourager et à valoriser la mobilité de leurs élèves, en leur permettant de faire valider la période scolaire effectuée à l’étranger. La liste de ces pays est longue : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Espagne, Finlande, Italie, Portugal, Roumanie, République Tchèque, Slovénie et enfin la Suède.

Certains pays valorisent cette expérience de façon totale et automatique, c’est le cas de l’Italie ou de l’Allemagne. D’autres font une reconnaissance partielle comme en Finlande, ou sous certaines conditions comme l’Espagne. Certains pays font passer un examen au retour afin d’évaluer le niveau du collégien ou lycéen, ce qui peut paraître légitime.

Les jeunes Français sont notoirement désavantagés, car non seulement aucune équivalence n’est admise à leur retour, mais de surcroît, ils doivent réintégrer le niveau scolaire qu’ils avaient quitté ! Ces jeunes qui font ce choix perdent donc un an dans leur cursus !