Proposition de loi visant à valoriser l’engagement des réservistes dans l’enseignement supérieur

Pour affronter la militarisation des groupes terroristes dont la stratégie est de porter la guerre en Europe, il faut s’adapter. Les militaires devraient bientôt quitter les gardes statiques et utiliser leurs savoir-faire contre cette menace. Une évolution des modes d’action, dans le cadre du déploiement de « l’opération Sentinelle », permettra d’associer les dispositifs statistiques et dynamiques et la réserve d’intervention dans le cadre d’actions de « contrôle de zone » dynamiques. 

De plus en plus d’étudiants, jeunes femmes ou jeunes hommes, s’engagent ou souhaitent s’engager pour participer à cet effort et répondre à l’appel.

Mais si l’engagement citoyen associatif est souvent valorisé par les universités, l’engagement citoyen en qualité de réserviste est, quant à lui, le plus souvent ignoré, voire sanctionné.

Lire la proposition de loi