Proposition de loi relative au financement de l’hôpital psychiatrique

Les hôpitaux psychiatriques sont en grande souffrance et engendrent de la souffrance chez les soignants, les patients, leurs familles.

Le personnel manque et manque, du coup, de temps pour s'occuper des malades. Avec deux infirmiers pour vingt-cinq patients, ce n’est qu’une course à l’urgence : laver les corps, les faire manger, délivrer les médicaments.