Proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la détention des individus djihadistes et radicalisés et la sécurité des personnels pénitentiaires

La première priorité est de donner à l’administration pénitentiaire les moyens de se protéger contre les agressions.

Il est également impératif de lutter contre la contagion djihadiste dans le milieu carcéral, en agissant notamment plus fermement contre le prosélytisme mais aussi en travaillant sur les modalités d’incarcération des détenus et prévenus concernés dans l’objectif de faire reculer les risques de commissions d’actes violents.

La présente résolution vise donc à la création d’une commission d’enquête sur la détention des individus djihadistes et radicalisés et la sécurité des personnels pénitentiaires. Cette dernière mènera des auditions et effectuera des visites de terrain pour entendre les acteurs concernés et proposer des réponses adaptées à ce danger qui pèse, non-seulement sur nos prisons, mais aussi sur notre société dans son ensemble.

Lire la proposition de résolution