Proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête relative à la lutte contre les groupuscules prônant la violence

L’enjeu ici n’est pas que le Parlement se substitue à la justice dans l’établissement des faits survenus le 1er mai 2018 à Paris, mais de mieux comprendre les ressorts de ces mouvances qui prônent l’extrême violence pour parvenir à leurs fins et de proposer des mécanismes permettant de les éradiquer.