L’Artiste / Le Photographe

Infatigable voyageur des airs, des pays, des mers et des océans de notre planète, et sincèrement curieux comme fasciné des instantanés qu’elle offre aussi bien au regard qu’aux émotions, c’est dès son plus jeune âge qu’Olivier Dassault s’est découvert la passion de la photo afin d’en immortaliser, avec cette interprétation, cette signature qui lui est propre, chacun de ces moments.

Inspiré dans ses premières années par les pictorialistes de la fin du XIXème siècle, Olivier a entamé sa carrière artistique en empruntant à la peinture son expressionnisme romantique. Ses photographies révèlent alors une interprétation poétique et l’esthétisme émotionnel de son imaginaire. D’années en années, il cultive alors les effets, réinvente le mouvement en composant avec la lumière et la couleur. Dans cette interrogation de l’immatériel, il explore la structure de l’environnement : de la courbe des corps à celles du ciel, des paysages aux visions urbaines.
Olivier modernise ensuite son approche et affirme son langage photographique en déployant les différents angles de prise de vue et en façonnant à l’infini les subtilités de la surimpression. La lumière devient l’axe majeur de ses compositions : la voie vers l’abstraction est désormais engagée et il ne cessera de l’expérimenter. Il sature ses images de détails, re-dessine les aspects tangibles en une synthèse de formes et de nuances chromatiques, il se libère de la contrainte du réalisme et explore la couleur comme source d’énergie.

Comme il aime à se définir : « J’affectionne tout particulièrement la surimpression à la prise de vue qui me permet de capter plusieurs formes, apparences ou présences et de les transcrire dans des interprétations plus contemporaines. Je peux être aussi réaliste voir même hyperréaliste. Je cherche toujours à dépasser le stade de la contemplation et aller plus loin que le sujet ne pourrait l’imposer ».

Sa fidélité à l’Argentique et à son Minolta lui permettent de composer des surimpressions insolites qui entrainent le spectateur dans un labyrinthe d’images imaginaires. Son travail s’inspire des styles traditionnels des avant-gardistes, multiplications et intersections de plans multiples, illusions d’optique et métamorphoses du regard. Avec l’expressionnisme abstrait comme source d’inspiration, Olivier Dassault pourrait s’inscrire dans la tradition des photographes Ray K. Metzker, Alfred Stieglitz et Harry Callahan pour qui l’abstraction n’est pas de déformer le sujet mais d’établir l’indépendance de la photographie comme objet.

J’aime créer des mutations entre la réalité et sa reproduction, et dévoiler par mes choix d’angles et de cadrage, une nouvelle forme d’esthétisme Olivier Dassault

Le succès de sa collaboration avec le célèbre galeriste Belge Guy Pieters à Knokke-le-Zoute en juin 2011 l’a conforté d’entamer son tour du monde artistique. Après une présence remarquée à Art Miami, à Palm Desert, ses toutes dernières photographies vont être présentées en avant première en mars 2012 chez Opera Gallery à Londres, puis à Dubaï, Hong Kong et Singapour.